<---  Pour plus de fonctionnalités sur ce site, IDENTIFIEZ-VOUS !
(ou "Créer un compte", c'est GRATUIT !)


mon enfant begaie

Mon enfant bégaie
Concrètement que faire ?
Anne-Marie SIMON
Ed. Tom Pousse Paris 2012     Broché 376 pages   11 €.

Ecrit par une éminente spécialiste du bégaiement ce livret a pour but premier d'informer les parents, le personnel enseignant et le grand public en répondant aux questions les plus fréquemment posées.

 

Cette information très concrète devrait (second but) permettre de mieux accompagner l'enfant et de changer le regard trop souvent négatif porté sur le  sujet qui bégaie.

Après une série de questions d'ordre général, l'auteure aborde le bégaiement chez le jeune enfant (2 à 5 ans),le bégaiement à l'école primaire : 6 – 11 ans, à la préadolescence : 11 à 14 ans et enfin à l'adolescence.

On appréciera la pertinence des questions qui semblent couvrir la majeure partie des interrogations que les parents ou tout un chacun peut se poser par rapport au bégaiement.

Quelques exemples : Quand peut-on parler de bégaiement ?S'il n'y a pas de thérapeute près de chez soi, comment faire ? Comment savoir si son bégaiement va persister ? Comment parler du bégaiement à la maîtresse ?

Les réponses sont claires et concises ce qui en facilite la compréhension.

Le livre se termine par la présentation de l'Association Parole Bégaiement (A P B).

Pour conclure : livre à conseiller vivement à tout public. Les orthophonistes-logopèdes même spécialisées y trouveront de quoi alimenter leur propre interrogation au sujet du bégaiement.

Une remarque : le sous-titre – Le bégaiement est une souffrance, évitons qu'il ne gâche toute une vie !- peut  paraître dur et négatif même si c'est pour insister à agir vite…  … pourquoi pas. Le bégaiement peut devenir une souffrance, aidons la personne bègue à l'éviter.

Une remarque encore, le bégaiement existe dans d'autres pays que la France ! Pourquoi ne pas mentionner des associations d'autres pays  au moins francophones…

Pour laisser un commentaire, identifiez-vous !